Il y a quelques mois, un nouvel outil, Foursquare, a fait son entrée sur mon iPhone. Et depuis, je ne vais plus jamais nulle part sans faire un check-in. Pourquoi?

Foursquare est une espèce de croisement entre un réseau social et un guide. La première chose à faire, c’est de télécharger l’application sur votre iPhone, téléphone Android, Blackberry ou Palm (les autres appareils peuvent accèder au site mobile).

Une fois inscrit, le but est d’annoncer l’endroit où vous vous trouvez. Un chouette resto que vous envie de recommander, par exemple? Grâce au GPS de votre portable, Foursquare vous montre les endroits à proximité. Si l’endroit que vous souhaiter partager ne se trouve pas dans la liste, vous pouvez l’ajouter vous-même. Le vin de la maison et le steak au poivre étaient particulièrement bon? Le mot de passe du réseau wi-fi du bar? Cela aussi, vous pouvez l’ajouter dans la partie « Tips » de la fiche de l’établissement où vous vous trouvez. A chaque « check-in », vous gagnez des points… qui en général ne vous rapportent rien, sauf la gloire.

Certains endroits offrent une consommation à leur « Mayor », titre attribué à l’utilisateur qui a visité le plus de fois l’établissement, ou des réductions pour tous ceux qui y font un check-in. Il y aussi les badges à collectionner, qui sont assez rigolos. Rentré après minuit en semaine? Vous décrochez le badge « School Night »! Plus de 5 arrêts dans des bars? Vous voilà détenteur du badge « Crunked ».

A la fois ludique et utile à la découverte de nouveaux endroits (grâce aux conseils des autres utilisateurs), j’aurai l’occasion de tester Foursquare « en aveugle » lors de mon Citytrip à Stockholm… D’autant plus qu’il y a quelques jours, Foursquare a lancé une mise à jour de son application iPhone, beaucoup plus ergonomique et agréable à l’oeil. Je vous ferai savoir comment cela s’est passé!

Taggé: Actualités, Archive, Conseils

Mélissa Monaco

Posté par

Mélissa, 35 étés, bruxelloise, blogueuse, voyageuse et amoureuse de tout ce que représente "partir".

Commentaires

  • Michelle

    Big Brother est arrivé! C’est pire que les caméras de surveillance, non? Que les internautes soient volontaires à ce jeu me sidère…

    16 mars 2010 at 13:38
  • Mélissa Monaco

    Chère Michelle,

    Je ne pense pas… Même s’il y a certaine questions à se poser (notemment révèle par le site « PleaseRobMe » qui reprennaient les mises-à-jour de FourSquare qui passaient sur Twitter afin de sensibiliser les utilisateurs et les inciter à la prudence).
    Je ne fait passer ma localisation sur Twitter que si je fais quelque chose de signifiant (sinon, ça reste entre moi et mon réseau d’amis sur FourSquare) de plus, tu n’es pas obligée de dire où tu te trouves lorsque tu fais un check-in. Il suffit de désactiver l’alerte et tu te trouveras « off the grid ». Invisible donc mais tu continues à ramasser des points et à profiter des conseils des utilisateurs. Mais c’est beaucoup moins drôle de cette façon.

    19 mars 2010 at 16:24
  • Michelle

    Merci Mélissa pour tes explications. J’imagine bien que tu sélectionnes les infos que tu communiques sur foursquare.
    Toutefois, selon les cas, « ça reste entre moi et mon réseau d’amis sur FourSquare » ça peut en faire du monde! Voir http://foursquare.com/user/scobleizer ;-)

    20 mars 2010 at 14:43
  • Stephanie Booth

    Le truc c’est que c’est toi qui contrôles la taille de ton réseau sur FourSquare. C’est bidirectionnel, donc ne peuvent te suivre que ceux que tu suis. Personnellement je suis plus restrictive concernant qui j’accepte sur FourSquare qu’ailleurs. Et aussi, je n’hésite pas à utiliser la fonction « off the grid » (faire un check-in sans annonce) quand je n’ai pas envie de partager le lieu exact (après, on peut discuter de l’utilité de faire un check-in qui n’est annoncé nulle part!)

    23 mars 2010 at 07:42

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>