Stephanie Booth

 

84 Articles de Stephanie Booth:

De le 13. mai 2010 à 12.45  
Catégories: Portugal, Récits de voyage

J’étais prête moralement à me rendre à Lisbonne via le train de nuit (25 heures de voyage), mais j’ai par chance réussi à slalomer de justesse à côté du nuage de cendre volcanique pour ma troisième visite de cette ville que j’apprécie particulièrement.

Comme il y a deux ans, je loge du côté de l’Expo’98, alors que pour ma première visite, je logeais au coeur de la ville. C’est comme si j’avais deux Lisbonne: la moderne et l’historique. Hier, j’ai donc flâné le long de la rivière pour aller visiter l’océanarium, dont je vous parlerai dans un autre billet. Pour le moment, quelques images de Lisbonne, côté Expo — de jour, parce que mes précédentes visites étaient surtout nocturnes.

Lisbon Expo 01

» lire la suite

De le 10. mai 2010 à 13.03  
Catégories: Infos ebookers

Ebookers.ch fête cette année ses dix ans de présence en Suisse. Ça commence à faire un bail, n’est-ce pas? Où en étiez-vous il y a dix ans? Personnellement, en 2000, il ne me serait pas venu à l’idée de réserver mes vacances par internet. Comme les temps changent, pourtant: aujourd’hui, il ne me viendrait pas à l’idée de réserver mes billets d’avion autrement qu’en ligne. Bravo à Ebookers.ch d’avoir vu venir!

En Suisse, quand on fête son anniversaire, on est invité et on reçoit des cadeaux. Je précise “en Suisse”, parce que ce n’est pas le cas partout. En Inde par exemple, j’avais été très surprise d’apprendre que lors de son anniversaire, on s’attend à ce qu’on invite tous ses amis au restaurant. Aïe! Mais je digresse.

Pour fêter ses dix ans en territoire helvétique numérique, Ebookers.ch fait plutôt les choses un peu à l’indienne: l’agence de voyage en ligne préférée des Suisses vous offre la possibilité de gagner vos vacances pour ces dix prochaines années, pour un montant de 50’000 francs! Pas mal, non?

Ça se passe comme ça: vous vous rendez sur le site dixansdevacances.ch (c’est un peu en Flash mais c’est pas grave), vous cliquez sur l’onglet “participer“, vous remplissez le petit formulaire en ajoutant une photo ou une vidéo et surtout, vous expliquez pourquoi vous méritez de gagner 10 ans de vacances!

Alors bon, on est d’accord, tout le monde mérite des vacances, mais même d’humeur généreuse, Ebookers.ch ne peut pas offrir des vacances à tout le monde. Il faudra donc faire un choix, et ce choix, ce sont les internautes qui le feront. Oui oui, le fameux vote publique et démocratique en ligne. D’où l’intérêt d’être original (pour sortir du lot) et convainquant (pour inciter les gens à cliquer sur le bouton de vote) si on veut une chance de gagner.

Asse blablaté, filez vite nous raconter pourquoi vous méritez de gagner vos dix prochaines années de vacances! Plus vous participez tôt, plus vous avez de temps pour accumuler les votes nécessaires pour faire partie des 10 finalistes qui seront ensuite départagés par un jury de professionnels. Merci Ebookers.ch! :-)

De le 4. mai 2010 à 16.19  
Catégories: Infos ebookers

Pour le mois de mai, ebookers.ch vous propose d’aller passer quelques nuits au Swiss Diamond Hotel Olivella à Lugano. Cadre magnifique, hôtel de luxe cinq étoiles avec spa, 25% de rabais pour des séjours de 2 nuits ou plus… Il faut en profiter!

De le 19. avril 2010 à 20.51  
Catégories: Actualités

A moins de vivre sous une calotte glacière, vous n’êtes pas sans savoir que le volcan Eyjafjöll continue à semer la pagaille dans l’espace aérien européen. Si vous faites partie des malheureux coincés par le nuage de cendres, sachez que les médias sociaux peuvent vous aider à vos informer et à contacter d’autres voyageurs avec qui vous avez peut-être des intérêts communs.

En particulier, c’est le moment où jamais de vous mettre à Twitter, où vous pourrez suivre notre compte @ebookersCHfr (une mine de liens et d’infos), des compagnies aériennes comme KLM, Swiss ou Air France, les compte @AshAlerts qui tente de centraliser toutes les informations sur la situation, et même EUROCONTROL, l’organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (c’est moi qui ai traduit ça, je ne sais pas s’il y a un nom consacré en français).

Côté efforts de communauté, les hashtags suivants vous seront utiles:

L’espace aérien européen a été partiellement rouvert aujourd’hui, donc on a espoir que les choses se détendent un peu, mais gardons à l’esprit que la dernière éruption de ce volcan a duré… 14 mois. On risque de voir passer des histoires de nuages pendant un moment.

De le 12. avril 2010 à 12.00  
Catégories: Infos ebookers

Ebookers.ch lance un jeu-concours qui vous permet de gagner des bons d’hôtel et des billets d’avion, jusqu’à fin avril, en situant les hôtesl ebookers.ch de par le monde sur une carte.

Tentez votre chance sans attendre, et vous ferez peut-être partie des heureux gagnants!

De le 8. avril 2010 à 19.53  
Catégories: Allemagne, Infos ebookers

Chaque mois, ebookers.ch offre une promo spéciale sur un hôtel. Ce mois-ci, il s’agit de l’Excelsior Hotel à Berlin, récemment rénové, où vous pouvez bénéficier de 20% de rabais pour les séjours de deux nuits ou plus jusqu’au 30 avril 2010.

Je suis allée deux fois à Berlin et j’ai beaucoup aimé cette ville. Tout à l’heure, j’étais d’ailleurs en train de regarder mon calendrier (fort rempli malheureusement) pour voir quand j’allais pouvoir y placer mes prochaines escapades — et là, j’avoue, si mon mois d’avril contenait encore un week-end de libre, je sauterais dans l’avion pour Berlin, histoire d’aller manger à nouveau au restaurant Eiffel sur Kurfürstendamm. Pas très bon marché, mais divin, divin!

Ensuite, sur les conseils de Marco, je me baladerais d’est en ouest, à la recherche du coeur de Berlin.

Et je retournerais manger à l’Eiffel. (Je ne plaisante pas. C’est aussi bon que ça.)

De le 30. mars 2010 à 15.31  
Catégories: Conseils

Il y a quelques semaines je lisais un article du Times sur les excès des autorités face aux photographes amateurs. Puis j’ai trouvé cet article de Lonely Planet sur les interdictions de photographier dans plus en plus de lieux touristiques. Alors que nous sommes aujourd’hui tous photographes (en plus d’être sous vidéosurveillance la plupart du temps), on assiste à une sorte de lutte frénétique pour limiter la prise en photos de lieux ou de personnes.

No Photos! Les motivations? En général: sécuritaires (terrorisme, pédophilie), commerciales (“si on laisse chacun photographier, personne n’achètera nos catalogues”) ou protection de l’original (êtres vivants ou vieilles reliques sensibles au flash, par exemple).

En Angleterre, comme le raconte bien l’article du Times ci-dessus, on assiste clairement à un excès de zèle de la part des autorités (ou pseudo-autorités). Les photographes s’organisent, pour connaître leurs droits et non-droits, et se révoltent en ligne en publiant au vu et au su de tous ces photos qu’on n’avait pas le droit de prendre, sur le site Strictly No Photography ou dans ce groupe Flickr, par exemple. J’avoue que personnellement j’adore l’idée de prendre des photos de panneaux “photos interdites” (mais shhh… c’est mal et je ne vous ai pas dit de le faire).

Pour les USA, on peut télécharger un PDF détaillant les droits des photographes — document utile à avoir sous la main en cas de confrontation.

A priori, quand on part en vacances, on ne pense rien du fait de prendre des photos. Maintenant qu’il est tellement facile de mettre tout son voyage en ligne, la notion de “photographie à usage privé” disparaît peu à peu, et il faut s’attendre à ce que tôt ou tard, une photo se retrouve inévitablement accessible au public. C’est ça qui change la donne.

Ce n’est pas simple, malheureusement. Certaines situations sont assez claires, comme l’interdiction de photographier dans le Louvre. Certains musées, lieux touristiques, monuments, etc. affichent clairement les interdictions. Mais que faire? Accepter, se révolter?

Pour ce qui est du droit à l’image de façon plus générale (surtout lorsque l’on photographie des personnes) il faut savoir que les lois changent de pays en pays. Ce qui est vrai en France ne l’est pas nécessairement en Suisse (ou ailleurs, voir les liens à la fin de cet article de Michelle sur la question).

Le sujet est vaste, et une petite recherche Google vous donnera de quoi vous cultiver à l’envi sur la question. Les discussions dans les forums de photographie abondent, mais on semble être dans une situation où respecter la loi à la lettre rend quasi impossible la pratique de la photographie de vacances dont on a l’habitude si on veut mettre ses oeuvres en ligne (autorisations écrites, ça vous dit?)

Alors hop, le coin des anecdotes. Il y a des années de cela, un ami m’avait dit qu’il s’était fait sèchement rappeler à l’ordre alors qu’il prenait des photos dans une gare de métro parisien. Pour ma part, je suis sortie assez rapidement d’un magasin dont j’avais photographié les produits (c’était pour les mentionner sur mon blog, en plus!) face au vendeur à la mine patibulaire qui me venait dessus. On m’a aussi demandé d’arrêter de photographier des amis dans un centre commercial (“shopping centre”) en Angleterre. Voilà ce qui me vient à l’esprit, rapidement, comme ça.

Vous avez sûrement vos propres expériences “non-photographiques” à partager, et on se réjouit de les entendre!

Crédit photo: Quentin Xerxes Zamfir (Flickr)

De le 24. mars 2010 à 18.13  
Catégories: Actualités, Littérature

Comme aujourd’hui, 24 mars, c’est la Journée Ada Lovelace (Ada Lovelace Day), une occasion de fêter les femmes dans le domaine des sciences et de la technologie — et par extension dans les autres milieux traditionnellement masculins — j’ai envie de vous parler de Sarah Marquis.

Ça fait longtemps que j’ai envie d’écrire cet article, en fait. J’ai croisé la route de Sarah deux fois: une première fois alors que j’étais enseignante, et une deuxième fois l’an dernier à la conférence Lift09.

Sarah est une aventurière. Traverser l’Australie à la marche en solitaire, dans des conditions de survie (17 mois!) ce n’est pas à la portée de n’importe qui. Elle en a fait un livre, L’aventurière des sables, que j’ai lu avec fascination, après son passage dans notre établissement scolaire pour parler de son aventure. Sarah est une très bonne oratrice, captivante et émouvante. Elle est aussi un pur produit local, vivant en Valais lorsqu’elle n’est pas en train de parcourir le monde.

En ce moment, Sarah prépare son prochain périple, 20’000 km sur deux ans, de Sibérie en Australie, départ en mai de cette année. Vous pouvez lire son blog, regarder ses vidéos sur YouTube, et aussi la suivre sur Twitter. Elle donne encore quelques conférences avant son départ (Fribourg, Lausanne, Neuchâtel, Sion, Delémont) si vous voulez l’occasion de l’entendre.

Bonne route, Sarah!

De le 17. mars 2010 à 14.54  
Catégories: Actualités

Il y a quelques mois, Lonely Planet faisait un petit sondage vite fait bien fait pour savoir si les gens préféraient les places côté couloir ou fenêtre dans l’avion.

Je vous le donne en mille: près des deux tiers des personnes ayant répondu au sondage préfèrent s’asseoir côté fenêtre. Quelle surprise…

Du coup, le blog de voyage Lonely Planet se demande comment on pourrait concevoir un avion répondant mieux aux demandes des passagers en matière de places fenêtre disponibles (parce qu’en pratique, dans un avion de ligne, la proportion de sièges côté fenêtre ne dépasse pas 40%, grand maximum).

Leurs deux propositions sont assez sympas: premièrement, l’avion à deux fuselages parallèles (on double presque ainsi le nombre de fenêtres), et deuxièmement, l’avion à sol en verre (faut pas avoir le vertige). Allez jeter un oeil sur les images illustrant ces idées — l’article lui-même est en anglais.

De le 5. mars 2010 à 15.08  
Catégories: Infos ebookers

En réservant d’ici le 18 avril pour un séjour jusqu’au 2 mai, vous ne payez que deux nuits au lieu de trois lorsque vous passez votre week-end dans un hôtel de la chaîne Marriott (Marriott, Courtyard, ou Renaissance). Cette offre est valable pour vos réservations en Europe, Asie-Pacifique, Amérique Latine et aux Caraïbes. Profitez-en!