Shares
Share with your friends










Submit

Rats de bibliothèque et amoureux de littérature se pâmeront devant ces lieux grandioses, vitrines de quelques-uns des plus grands ouvrages au monde. Chefs-d’œuvre architecturaux ou havres de paix riches en histoire, chacune de ces bibliothèques constitue un endroit rêvé pour se perdre dans un bon livre.

Cabinet royal portugais de lecture (Rio de Janeiro, Brésil)

Les visiteurs restent généralement bouche bée lorsqu’ils pénètrent la salle principale du Cabinet royal portugais de lecture qui s’étend sur trois étages. Celle-ci abrite plus de 350 000 écrits portugais, soit la plus vaste collection au monde en dehors du Portugal. Toute en hauteur, la bibliothèque a accueilli ses premiers bibliophiles en 1887 et demeure depuis lors un joyau culturel de la ville.

Bibliothèque nationale de France (Paris, France)

Les Français restent, à juste titre, fiers du rôle qu’ils ont joué au siècle des Lumières, et la spectaculaire Bibliothèque nationale de France n’est rien de moins qu’un temple laïque de la connaissance humaine. Pas moins de 15 millions de livres, partitions de musique, cartes, photographies, estampes et documents audio, multimédia et vidéo sont entreposés entre ces murs sacrés.

Bibliothèque du Trinity College (Dublin, Irlande)

La salle principale de l’Ancienne Bibliothèque, qui, comme son nom l’indique, constitue le bâtiment le plus ancien de la Bibliothèque du Trinity College, s’étale sur près de 65 mètres de long et compte à elle seule 200 000 ouvrages, dont bon nombre ont une grande valeur historique. Construite entre 1712 et 1732, cette salle met en avant une série impressionnante de bustes en marbre représentant de célèbres intellectuels occidentaux et personnalités irlandaises, tels que le satiriste Jonathan Swift.

Bibliothèque de l’université des beaux-arts Tama (Tokyo, Japon)

Imaginée par Toyo Ito, l’un des architectes japonais contemporains les plus influents, l’étonnante Bibliothèque de l’université des beaux-arts Tama, située sur le campus de Hachioji, marie de façon élégante l’esthétique et l’aspect pratique. Dans les tons albâtre, l’édifice abrite environ 47 000 ouvrages internationaux et 77 000 ouvrages japonais.

Biblioteca Vasconcelos (Mexico, Mexique)

Conçue par le célèbre architecte Alberto Kalach et ouverte au public en 2007, la Biblioteca Vasconcelos et ses 38 000 m2 renversent tous les stéréotypes. Au lieu d’y trouver les étagères classiques, vous ferez face à un espace ouvert aux sols translucides et à une série interminable de balcons suspendus. De quoi explorer pendant des heures!

Bibliothèque du district de Binhai à Tianjin (Tianjin, Chine)

Avec son intérieur tout blanc et ses courbes sinueuses, la Bibliothèque du district de Binhai à Tianjin, œuvre du cabinet d’architecture néerlandais MVRDV, a fait sensation dès son inauguration en 2017. Malheureusement, les apparences sont parfois trompeuses. Si les rayonnages, qui se poursuivent jusqu’au plafond, peuvent faire penser à une version futuriste de la bibliothèque de La Belle et la Bête, la plupart des livres y sont en réalité des trompe-l’œil. Reste que la bibliothèque est prévue pour accueillir 1,2 million d’ouvrages et que son esthétique indéniable fascine.

Bibliothèque George Peabody (Baltimore, Maryland, États-Unis d’Amérique)

Située sur le charmant campus Mount Vernon de l’université John Hopkins, cette impressionnante bibliothèque renferme plus de 300 000 ouvrages. Elle est l’œuvre d’Edmund G. Lind, un architecte de Baltimore, et a ouvert ses portes en 1878. Aujourd’hui, la Bibliothèque George Peabody est accessible aux étudiants, mais aussi au grand public.

Bibliothèque royale d’Alexandrie (Alexandrie, Égypte)

Elle n’existe peut-être plus, mais aucune liste des bibliothèques les plus étonnantes ne serait complète sans évoquer cette merveille d’un autre temps. Fondée par la dynastie ptolémaïque et dédiée aux neuf muses, déesses grecques symbolisant les arts, la Bibliothèque royale d’Alexandrie était l’un des plus grands centres culturels de son époque. Les experts estiment qu’elle abritait pas moins de 400 000 parchemins, rendant sa destruction, lors d’un incendie colossal, encore plus tragique.

 

Comments

comments

Marqu: Culture, Général

PUBLICATIONS RCENTES