Économisez 10% de réduction supplémentaire ou plus sur les hôtels sélectionnés – grâce à des prix d'initiésEnregistrez-vous gratuitement maintenant!

10 villes qui repoussent les limites du street art

By Frances Doherty on 14 May 2019 in Général

Le street art est partout autour de nous. Des fresques représentant des fleurs, des arbres, des extraterrestres et des humains, s’étalent telles des gouttelettes arc-en-ciel sur les murs des lieux publics. Pourtant, on a tendance à oublier que jusque dans les années 90, le street art était considéré comme du vandalisme dans le meilleur des cas, lorsqu’il n’était pas vu comme une attaque politique passible d’emprisonnement. Si de nombreuses fresques murales témoignent des maux de notre société, leurs couleurs vives donnent du caractère à l’environnement. Voici une liste de 10 villes du monde qui repoussent les limites du street art.

  1. Bogotá

Jusqu’en 2011, le street art était considéré comme un délit à Bogotá. Depuis, les choses ont bien changé. En effet, les artistes utilisent leur talent pour exprimer leur opinion politique ou tout simplement égayer un lieu avec des teintes vives et des motifs audacieux qui recouvrent les murs des habitations et des bâtiments. Dans le quartier historique de La Candelaria, le street art s’étale sur des instituts culturels et des conteneurs d’expédition, tandis que dans le barrio de Los Puentes, une seule fresque représentant une femme avec une fleur dans les cheveux qui dérive sur un canoë s’étend sur 383 maisons.

Réserver un hôtel à Bogota

  1. New York

5Pointz, site qui pendant plus de 20 ans a été recouvert de graffitis nettement visibles depuis la ligne 7 du métro qui relie Manhattan au Queens, a beau avoir été entièrement repeint, cela n’a pas empêché le street art de continuer à prospérer à New York. Rendez-vous à Bushwick, un quartier plein d’avenir de Brooklyn où le Bushwick Collective a demandé à des artistes de peindre de magnifiques fresques sur des entrepôts aux murs de briques. Un autre lieu incontournable est le Bowery Mural dans le Lower East Side de Manhattan. Jadis, Keith Haring y a exercé son talent, avant que le lieu ne soit couvert de nouveaux graffitis. Pour une visite plus paisible, n’hésitez pas à découvrir Freeman Alley, un véritable bijou situé également dans le Lower East Side.

Réserver un hôtel à New York

  1. Londres

De nombreux Londoniens prétendent que Shoreditch est le berceau du street art. En effet, une balade dans les ruelles pavées de ce quartier donne l’impression de pénétrer dans un kaléidoscope émaillé également de pubs. Par un jour de pluie, découvrez le tunnel de Leake Street, qui passe directement sous la gare de Waterloo. Là, les murs changent constamment, les artistes de street art s’y exerçant et y recouvrant sans cesse les œuvres précédentes. Pour une atmosphère différente, mettez le cap à l’ouest aux Treatment Rooms, une maison entièrement recouverte de mosaïques. Récemment terminées, celles-ci évoquent l’esprit et les motifs des fresques révolutionnaires des artistes mexicains.

Réserver un hôtel à Londres

  1. Buenos Aires

L’histoire chaotique de Buenos Aires a sans aucun doute inspiré des œuvres de street art fascinantes dans toute la ville. De nombreuses fresques signées notamment Martín Ron et El Marian recouvrent Villa Urquiza, un quartier où des centaines de bâtiments ont été détruits lors de la dictature militaire (1976-1983). Dans l’ancien bidonville de La Boca, des nuances vives de rouge, de jaune et de bleu égaient les rues autant que ses danseurs de tango. Ici, la rue la plus marquante est El Caminito, une ancienne portion de voie ferrée qui accueille des événements autour du street art.

Réservez des hôtels pas chers à Buenos Aires

  1. Mexico

Mexico a une culture du street art profondément ancrée qui est née dans les années 90. Depuis, elle s’est étendue des rues jusqu’à l’intérieur des galeries. En plus des incontournables La Romita et Plaza Luis Cabrera, ne manquez pas Coyoacán, un quartier boisé émaillé de fresques ironiques inspirées par des symboles religieux. Vous y verrez notamment des squelettes de petites filles et des serpents aztèques. Le musée du jouet ancien de Mexico regorge de street art humoristique et fantaisiste en 2D et en 3D, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Réserver un hôtel à Mexico

  1. Los Angeles

Dans les années 70, les artistes travaillaient discrètement dans des studios fermés de Downtown LA, chose difficile à imaginer lorsqu’on voit ce qu’est devenu l’Art District de ce quartier. Aujourd’hui, les visiteurs font le pèlerinage jusqu’à l’American Hotel pour y admirer ses magnifiques fresques, avant de traverser la rue pour poser devant les célèbres « Angel Wings » (ailes d’ange) violettes et bleues de Colette Miller. Si vous êtes coincé dans un embouteillage, profitez-en pour repérer les armoires électriques urbaines. Nombre d’entre elles sont décorées d’images variées, telles que des groupes de mariachis et des petits animaux aux yeux ronds. Commencé à Boyle Heights, le projet de décoration de ces armoires urbaines a aujourd’hui atteint des quartiers plus aisés, tels que Palms.

Réserver un hôtel à Los Angeles

  1. Melbourne

Peindre à la bombe sur les murs le long des rails est un rite de passage pour les graffeurs de Melbourne. Cependant, aujourd’hui, leurs œuvres sont considérées avec plus de bienveillance que de mépris. Des circuits de découverte du street art permettent d’admirer les incontournables du CBD (centre-ville), dont Hosier Lane, AC/DC Lane et Centre Place où, après la photo obligatoire, vous pourrez profiter des nombreux cafés en terrasse. Dans le quartier de Richmond, des œuvres de street art colorées s’étalent sur des bâtiments de plusieurs étages et des entrepôts réaffectés. Ne manquez pas la fresque représentant des guerriers souriants sur le côté du café Feast of Merit, entouré de grands arbres.

Réserver un hôtel à Melbourne

  1. Lisbonne

Lisbonne est connue pour être la capitale discrète de l’Europe : pas de monuments tape-à-l’œil dont se vanter. Toutefois, son street art n’a rien de discret. Prenez les funiculaires, notamment ceux de Glória et de Lavra, qui passent tous deux par des ruelles étroites couvertes de graffitis. Plus loin du centre, le Wall of Fame d’Amoreiras est sans aucun doute le plus ancien mur de graffitis de Lisbonne, avec certaines œuvres datant des années 90. L’Underdogs Gallery propose également de magnifiques expositions temporaires présentant des œuvres d’artistes de street art. Elle organise des circuits pour découvrir l’art urbain de Lisbonne.

Réserver un hôtel à District de Lisbonne

  1. Valparaíso

Le poète et diplomate Pablo Neruda, qui a immortalisé les magnifiques cerros (collines) de Valparaíso, était également un amateur d’art. Dès les années 40, il a invité des artistes mexicains à Valparaíso, où la scène street art a prospéré en secret. Malheureusement, toutes les formes d’art ont été bannies pendant la dictature militaire de Pinochet (1973-1990), mais elles font un retour en force. Pour le constater, il suffit de suivre le labyrinthe d’escaliers qui mène aux maisons colorées recouvrant les cerros, comme le Cerro Concepción et le Cerro Alegre. Le musée à ciel ouvert de Valparaíso abrite des fresques datant des années 90.

Valparaíso - trouver une location de vacances

  1. Paris

Dans la capitale française, quand on pense art, on songe souvent au Louvre. Cependant, il existe à Paris une culture du street art dynamique, qui prospère depuis des décennies. Depuis les années 40, la rue Laurence Savart est un lieu populaire pour les adeptes du street art qui souhaitent laisser leur empreinte. Quant à la rive gauche, autrefois fief des artistes et des intellectuels, elle demeure un lieu où l’on trouve de grandes œuvres murales hautes de plusieurs étages. Enfin, promenez-vous de jour dans la rue Oberkampf, par ailleurs réputée pour sa vie nocturne, et vous y trouverez une autre ambiance, un lieu où le street art règne autour des bars et des cafés.

Réserver un hôtel à Paris

 

Plus d'histoires qui pourraient vous intéresser

Nos 10 hôtels préférés accueillant les chiens en Suisse

10 incredible European road trips to take once in a lifetime

Randonnées estivales : 7 superbes parcours

0