Shares
Share with your friends










Submit

 

La nourriture fait partie intégrante de l’expérience du voyage. En effet, la façon dont elle est récoltée, préparée, servie et enfin, consommée est très révélatrice d’un pays, d’une région ou même d’un quartier. De nombreux voyageurs placent la nourriture en tête de leurs priorités. Partout dans le monde, des restaurants en sont conscients et proposent des expériences amusantes et théâtrales qui s’apparentent à l’art du spectacle ou à la narration visuelle tout en garantissant une qualité alimentaire de premier ordre. Des eaux scandinaves au typique bistro parisien, voici 10 restaurants qui valent le déplacement.

1. Maaemo, Oslo

Maaemo signifie « Terre nourricière » et tout dans ce restaurant de 30 places de la capitale norvégienne évoque le retour aux sources. Hébergé dans une maison en verre, l’établissement est orné de murs gris et de peintures s’inspirant de la mythologie nordique. Avec de la neige carbonique s’élevant de couronnes ou de minuscules amuse-gueules reposant sur des rochers, Maaemo sait se donner en spectacle. L’idée est de raconter l’histoire culinaire norvégienne, de la terre à la mer. La vingtaine de plats qui composent le menu de saison sont préparés dans la cuisine qui surplombe les tables. Parmi les plats les plus connus, citons le renne aux prunes en conserve, la raie cuite sur l’arête ainsi que les huîtres et le caviar affiné.

2. Nerua Guggenheim Bilbao, Espagne

Les clients ont l’impression d’être submergés par la mer dans ce restaurant aux murs blancs et au plafond en forme de vague, à l’intérieur du célèbre musée Guggenheim de Bilbao et avec vue sur l’estuaire. Le nom Nerua vient du fleuve Nervion et le menu de saison de neuf à dix-huit plats est composé de fruits de mer et de légumes, interprétation moderne et minimaliste de la cuisine basque. Citons en guise d’exemple les oursins au jus d’anchois et les raviolis d’anguille fumée.

3. Mikla, Istanbul

Ce restaurant gastronomique offre des vues aussi impressionnantes que son menu de dégustation de plats anatoliens innovants. Il se trouve sur le toit-terrasse au 18e étage de l’hôtel Marmara Pera, avec une vue à 360 degrés sur Istanbul. Le chef finno-turc Mehmet Gürs propose chaque jour un nouveau menu de trois à sept plats, tels que du poisson de Méditerranée grillé aux olives et aux poivrons rouges et du filet de bœuf séché aux pois mange-tout. La carte d’environ 40 pages de vins turcs et internationaux propose d’infinies possibilités d’accompagnement.

4. Restaurant 108, Copenhague

Logé dans un entrepôt réaménagé, le 108 est le petit frère du célèbre Noma. Avec des prix plus abordables, l’établissement offre un décor un peu moins boisé qui privilégie l’aspect plus épuré des briques et du béton, et des suspensions en verre qui pendent du plafond. L’éthique de la durabilité et de l’alimentation locale reste la même. En outre, le chef cuisinier Kristian Baumann supervise un menu en évolution constante de plats nordiques revisités qui vont de la poitrine de porc glacée aux pommes salées en passant par les œufs de lompe.

5.  St John, Londres

Ce restaurant de Clerkenwell, populaire mais controversé, peut se targuer d’avoir remis les abats au goût du jour de la gastronomie britannique. Oubliez le saumon grillé et le poulet rôti! Au St John, rien ne se perd et le foie, le bacon accompagné de purée, la moelle osseuse rôtie et les oreilles de porc à l’oseille occupent une place de choix. Le restaurant lui-même est le cadre idéal pour s’en mettre plein les doigts et la bouche, avec des murs tout blancs dépourvus de peintures, des tables longues façon cantine et de simples chaises en bois.

6. L’Astrance, Paris

L’intérieur de ce restaurant français contemporain est aussi chic que ludique. Les murs gris à l’aspect industriel contrastent avec les canapés jaune moutarde, et les assiettes rouges, jaunes, bleues et vertes ressemblent à des tourbillons de peinture géants. Il suffit aux clients de dire au chef Pascal Barbot ce qu’ils n’aiment pas, et ce dernier leur préparera quelque chose à partir des produits du marché du matin. Il peut s’agir d’un foie gras mariné au verjus ou d’un ceviche de moules. La plupart des plats sont français, bien que parfois le chef y apporte une touche asiatique, par exemple en mélangeant des cacahuètes, de la citronnelle ou du dashi.

7.  Arzak, Saint-Sébastien

Ce restaurant de Saint-Sébastien qui propose une cuisine basque revisitée est dirigé par l’emblématique duo père-fille, les chefs Juan Mari Arzak et Elena Arzak. L’histoire commence en 1897, lorsque les grands-parents de Juan Mari Arzak construisent leur maison familiale, qui abrite aujourd’hui le restaurant. Avec ses murs lambrissés de bois clair et ses nappes blanches, ce restaurant trois étoiles Michelin, une distinction conservée depuis 30 ans, ne se donne pas en spectacle. Le menu de dégustation est saisonnier, mais attendez-vous à de copieux plats de fruits de mer et de poisson, notamment du bar et des anchois.

8.  Senses, Amsterdam

Tout est question de fraîcheur et de durabilité dans ce restaurant de caractère au centre-ville d’Amsterdam. Les plats proposés sont tout aussi tape-à-l’œil que les portraits élaborés accrochés aux parois de marbre. Les clients choisissent un menu de quatre à sept plats, accompagné d’une sélection de vins bio. L’expérience culinaire vise à titiller les cinq sens (d’où le nom) et, à ce titre, le chef Lars Bertelsen aime surprendre les clients, par exemple en utilisant de la fumée qui dévoile du pigeon en s’estompant. Outre le pigeon, l’établissement propose aussi une salade de calamars avec des pommes de terre sautées et du saumon mariné au soja.

9.  Ultima, Helsinki


Les clients ont l’impression de se perdre dans une merveilleuse forêt sous verre dans ce nouveau restaurant finlandais ouvert en 2018 sur le port d’Helsinki. Cette impression n’est pas exagérée. Ultima cultive ses propres herbes et légumes, y compris des pommes de terre hors-sol, dans son immense système hydroponique allant du sol au plafond, que les clients peuvent contempler tout en dégustant du sandre séché, du topinambour noirci et du cœur de renne grillé. Le tout est accompagné d’un incroyable orchestre : le chant des grillons élevés dans le restaurant.

Comments

comments

Marqu: Général

PUBLICATIONS RCENTES