Shares
Share with your friends










Submit

La magie du réveillon de Noël ne réside pas uniquement dans le dîner en lui-même, mais aussi dans tous les préparatifs qui l’accompagnent : décorer la table avec des guirlandes, des rubans et des bougies, ou encore se lever tôt pour mettre le four à chauffer et faire mijoter la viande. Cette année, pourquoi ne pas s’amuser un peu en tentant de réaliser une délicieuse spécialité d’ailleurs : piments farcis, pâtisseries frites ou crevettes au barbecue, ça vous tente? Dites oui à un Noël inventif!

  1. Poulet frit de Noël, Japon

Du poulet KFC pour Noël? Et pourquoi pas! Ce qui avait commencé comme une astuce marketing dans les années 70 pour relancer un commerce en déclin est devenu aujourd’hui une tradition très appréciée. Quand le premier KFC a ouvert au Japon, les affaires ne marchaient pas très bien, alors son propriétaire a eu l’idée de déguiser les effigies du Colonel Sanders de son établissement en « Santa-san » (Père Noël) et de proposer du poulet frit dans de grands « buckets » à partager, décorés sur le thème de Noël, en remplacement de la traditionnelle dinde. Bien que d’autres restaurants servent également du poulet frit à Noël, KFC reste incontournable pour la plupart des gens.

  1. Kūčios, Lituanie

Composé de 12 plats représentant les 12 apôtres, le kūčios est le repas du réveillon de Noël en Lituanie, un repas traditionnellement sans viande et sans produits laitiers. Le mets le plus représentatif du kūčios est le kūčiukai, des pâtisseries réalisées avec de la pâte levée et des graines de pavot, façonnées en petites bouchées. Il y a aussi le kūčia, des céréales bouillies avec du miel et des fruits secs, la salade de hareng et, bien sûr, le lait de graines de pavot.

  1. Tamales, Costa Rica

Ce délicieux plat à base de pâte de maïs, viande et légumes, le tout enroulé dans une feuille de bananier, daterait de l’époque préhistorique et aurait survécu aux civilisations maya et aztèque, ce qui est certainement un gage de saveur! Au Costa Rica, les tamales sont traditionnellement dégustés durant la période de Noël et, bien que chaque famille ait sa propre recette, ils se composent généralement de maïs moulu, porc, riz, poivrons et carottes, et sont généralement enroulés dans une feuille de bananier qui sert également d’assiette.

  1. Chiles en nogada, Mexique

Des piments verts farcis, enrobés d’une sauce blanche onctueuse aux noix, saupoudrés d’une pincée de pépins de grenades et de persil : rien n’a une allure plus festive que les chiles en nogada. Chaque piment est farci avec un mélange de pommes panochera, de poires au lait, d’épices, de noix et de viande. Ce plat aurait été créé par des nonnes au XIXe siècle. C’est aujourd’hui une spécialité nationale très appréciée au Mexique, également dégustée pour célébrer l’anniversaire de l’indépendance du pays, avec ses couleurs rouge, vert et blanc qui rappellent le drapeau mexicain.

  1. Hojuelas, Colombie

Cette succulente gourmandise sucrée en forme de losange est une généreuse pâtisserie frite dans l’huile, preuve si l’en est qu’un dessert peut constituer un repas complet. En Colombie, sa préparation commence 9 jours avant Noël, lorsque les familles se réunissent pour chanter, prier et déguster des douceurs festives, notamment des hojuelas, l’ingrédient incontournable de tout repas du réveillon de Noël. La pâte est généralement réalisée avec des œufs, de la farine de blé, de l’eau et du jus d’orange, puis frite dans une huile végétale et recouverte d’une généreuse quantité de sucre.

  1. Hallaca, Venezuela

Il s’agit d’une pâte de maïs farcie avec de la viande, puis enroulée et ficelée dans une feuille de bananier. L’appétissante hallaca semble toute simple, mais sa préparation requiert, en fait, toute une journée et la participation de toute la famille. Il faut déjà rincer et couper les feuilles de bananier, réaliser l’huile de roucou pour apporter un goût de noisette sucré, préparer la farce, souvent à base de poulet, porc et légumes, puis mélanger la pâte de maïs et y ajouter les raisins, les olives, les câpres et les piments, puis assembler le tout.

  1. Christmas Pudding, Angleterre

Le Christmas Pudding est une tradition anglaise ancestrale. Ce plum-pudding servi à Noël est une création pour le moins originale. Il est élaboré à partir de mie de pain, de farine, d’œufs, de graisse de bœuf, de raisins secs et autres fruits secs, le tout généreusement arrosé de rhum ou de cognac.  Il doit être laissé à macérer au moins un mois avant d’être dégusté.  Ce dessert se conservant très bien, certaines familles préparent même le pudding de Noël un an à l’avance! Paraît-il qu’il est ainsi encore plus savoureux! Au moment de le servir, il faut le réchauffer et le flamber. Une jolie mise en scène qui met l’eau à la bouche.

  1. Christopsomo, Grèce

Gourmandise sucrée, moelleuse et riche en beurre, le Christopsomo (littéralement, le « pain du Christ ») est une belle miche de pain qui servait d’offrande pour le Christ.  C’est pourquoi elle est toujours marquée d’une croix sur le dessus. Bien qu’il en existe différentes recettes, la pâte est habituellement composée de farine, de cannelle et d’huile d’olive, et d’autres ingrédients, tels que des clous de girofle, des noix et de l’anis, sont ajoutés pour réaliser une décoration festive.

  1. Crevettes au barbecue, Australie

Les Australiens adorent leur barbecue, alors un barbecue à Noël, c’est le summum! Les familles se réunissent autour du barbecue sur une plage, dans un parc ou dans leur jardin, près de la piscine, sous un soleil étincelant. C’est l’été là-bas, après tout. La vedette du spectacle, c’est la crevette au barbecue ou, selon la formule célèbre de l’acteur Paul Hogan dans les années 80 : « Shrimp on the barbie » (que l’on pourra traduire par « crevette au barbeuc »), avec un zeste de citron pour lui donner un peu de peps. Outre les crevettes, il y a sur le gril des saucisses, du porc, du bœuf et parfois même du kangourou. Bref, un vrai festin.

 

Comments

comments

Marqu: Général

PUBLICATIONS RCENTES